Tags

, , ,

Butterflies in the Valais

Rainer Maria Rilke was fond of hiking in woods and prairies in the Swiss canton of Valais.  He loved to observe the kaleidoscope of butterflies and write poems in German and French about their optimistic flights.  Last weekend I was hiking with my wife in the Bois de Finges, near Raron, where Rilke is buried.  I too got inspired by the sheer variety of butterflies and spontaneously wrote these few verses
PASSION PAPILLONS

Heureux ces papillons qui sautent de fleur en fleur,
caprice marbré d’une généreuse création,
ardeur diurne, nocturne, les ailes en toutes couleurs,
bleuâtres, jaunes et pommelés, ces fauves papillons.

Miracle répété de maintes métamorphoses,
magie papillonnante comme le mystère des eaux
des jeux du feu, fascination comme en hypnose,
émerveillement de flammes, de vagues, de vols gracieux.

Ils volent à deux ou seul sans but et sans souci,
Voici vraie joie de vivre — libre mais fragile.
Galantement ils se régalent aux nectars inouïs,
réveillent en nous de souvenirs gentils.

Quel nom décrit au mieux l’esprit des papillons?
Le Schmetterling est lourd — même butterfly — trop dur!
Plutôt vlinder, mariposa — géniale illusion
de l’éphémère, rêve de beauté, songe pur!

Rainer Maria Rilke lui aussi aimé
les papillons du bois de Finges, de Sierre
et de Rarogne, en vol ou près du sol, tachetés
de nostalgie et caressés par ombres et lumières.

Quelle joie d’enfance, plaisir d’adulte.
Soudain une panthéiste vision
nous illumine, bonheur du culte
de la nature, passion des papillons!

Courir alpages après les papillons —
belle émotion des jeunes, des vieux plein de raison.
Mais nos alpages, nos fleurs, nos papillons …
seront-ils là pour les prochaines générations?

Advertisements